Monsieur Link
de Chris Butler

USA/CANADA | 2019 | 1h35 |  VF | Dès 8 ans

Meilleur film d’animation au Golden Globes 2020

Monsieur Link est une créature surprenante, étonnamment intelligente et surtout incroyablement attachante. Dernier vestige de l’évolution humaine et unique représentant de son espèce, Monsieur Link se sent seul… Pour l’aider à retrouver ses parents éloignés, il approche l’explorateur Sir Lionel Frost, le plus grand spécialiste des mystères et des mythes, avant d’entreprendre une odyssée à travers le monde. 

« Une épatante animation en stop-motion, pour une aventure rythmée et drôle ». 

Les studio Laika, auxquels on doit les très réussis « Coraline » et « Kubo et l’armure », revient sur le devant de la scène avec un nouveau film en stop-motion, de nombreuses marionnettes et une bonne dose d’aventure, quelque part entre Jules Verne et Indiana Jones. Sur un scénario très réussi, qui assure un niveau de rythme et laisse peu de répit au spectateur, « Monsieur Link » mêle esprit de découverte très british, façon Sherlock Holmes, western, et humour des plus modernes. 

Mais le prodige réside dans la technique d’animation, parfaitement maîtrisée et qui trouve une nouvelle fluidité dans les expressions des personnages. Le studio Laika a en effet encore innové avec une impression 3D des visages en résine colorée, permettant de démultiplier leurs expressions. Les marionnettes disposent aussi de costumes aux riches textures, mises en avant dans de nombreux plans, et évoluent sur des décors incroyablement riches complétés par des images de synthèses pour le lointain. 
Véritable film d’aventures, « Monsieur Link » doit ainsi sa réussite à la réunion de nombreux talents, des décors et des costumes d’une richesse impressionnante, des personnages aux traits de caractère bien dosés, une intrigue classique savamment détournée et un humour à l’absurdité assumée. 

Source : Olivier Bachelard – abusdeciné.com